Vous êtes ici

Conduite Accompagnée dès 15 ans

Apprentissage anticipé de la conduite à partir de 15 ans

Mise à jour le 03.11.2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

 

 

 

 

Principe

Il est possible d'apprendre à conduire de manière anticipée dès l'âge de 15 ans en conduite accompagnée. La formation comporte 3 étapes qu'il convient de respecter.

Qui est concerné ?

Conditions relatives à l'élève

Le candidat doit être âgé de 15 ans au moins lors de l'inscription et de 17 ans et demi au moins pour présenter les épreuves pratiques du permis de conduire B.

Conditions relatives à l'accompagnateur.

L'accompagnateur doit être titulaire du permis B depuis au moins cinq ans. Il est possible pour l'élève d'avoir plusieurs accompagnateurs dans ou hors du cadre familial.

L'accompagnateur doit avoir obtenu au préalable l'accord de sa compagnie d'assurance. L'assureur peut refuser si l'accompagnateur a commis des infractions graves.

L'accompagnateur ne doit pas dans les 5 années précédentes avoir fait l'objet d'une annulation ou d'une invalidation du permis de conduire.

Quelles sont les particularités du véhicule utilisé ?

Le véhicule doit être équipé de deux rétroviseurs latéraux et un signe distinctif "conduite accompagnée" doit être apposé à l'arrière du véhicule.

Comment se déroule l'apprentissage anticipé à la conduite ?

La formation comprend trois étapes :

formation initiale dans une auto-école

conduite accompagnée d'un adulte, avec un suivi pédagogique par l'auto-école,

présentation au permis de conduire.

Formation initiale

L'élève signe un contrat de formation après avoir effectué une évaluation préalable de connaissances.

Cette formation ne peut être inférieure à 20 heures.Au terme de cette formation, l'élève doit passer l'épreuve théorique générale de l'examen du permis de conduire (le code) et reçoit alors l'attestation de fin de formation initiale.

Conduite accompagnée

L'élève doit conduire 3.000 km en conduite accompagnée.

Durant cette période, la vitesse est limitée:

à 110 km/h sur les sections d'autoroutes où la vitesse est limitée à 130 km/h,

à 100 km/h sur les autres sections d'autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central,

à 80 km/h sur les autres routes,

à 50 km/h en agglomération.

La circulation est interdite en territoire étranger.

Contrôle au cours de la formation

3 rendez-vous pédagogiques sont obligatoires :

le premier avec l'accompagnateur et le moniteur d'une durée minimale de 2 heures,le second, après 6 ou 8 mois de conduite accompagnée et environ 1000 km parcourus, le troisième, lorsque l'élève a parcouru au moins 3.000 km.

Les résultats des évaluations effectuées sont transcrits sur un livret d'apprentissage qui lui est remis par l'auto-école.

Passage de l'examen

Au terme de sa formation, le candidat peut se présenter dès l'âge de 17 ans et demi aux épreuves pratiques du permis de conduire. En cas de succès, il pourra ainsi commencer à conduire seul dès le premier jour de sa majorité.

Quand le candidat obtient le permis de conduire, l'auto-école lui délivre une attestation de fin de conduite accompagnée.

Cette attestation doit être remise à l'assureur afin d'obtenir des rabais sur la surprime jeune conducteur.

 

 

 

Formalités administratives: 

 

Conduiteaccompagnée.fr

 

 

 

 

En référence aux travaux de Pierre Bourdieu sur le capital social (et l'habitus), d'aucuns en viennent à parler de capital de mobilité (et d'«habitus mobilitaire»). Un tel capital ne repose pas seulement sur la possession de moyens de transport individuels ou l'accès à des moyens de transport collectifs, mais sur des compétences et des savoir-faire.
La capacité de se déplacer, autrement dit la mobilité, constitue un réel capital. La Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse s’engage valorise les ressources individuelles et collectives du territoire.

Initiatives et innovations

Institut pour la Ville en mouvement
Résumé : Parce que les mobilités ne sont pas qu’une question de transport mais un sujet de société, c’est toute la société qu’il faut observer pour innover 
IVM: recherches et actions internationales, solutions innovantes, partage des connaissances
Liens : www.ville-en-mouvement.com

 

Bibliographie

  • Jacques Attali, L'Homme nomade (Fayard, 2003)
  • Eric le Breton, sociologue, spécialiste de la mobilité : « Bouger pour s'en sortir : mobilité quotidienne et intégration social » « Domicile-Travail : les salariés à bout de souffle »
  • François Ascher, sociologue et économiste urbain vers le principe d'un droit à la mobilité