Vous êtes ici

Covoiturage

Le covoiturage procure des avantages individuels (économiser les dépenses de carburant et de maintenance, agrémenter les voyages, développer le lien social) et collectifs (augmenter le taux de remplissage des véhicules, diminuer les embouteillages, la pollution et les accidents de la route).

En France, le covoiturage ne doit pas être rémunéré (ce qui serait concurrentiel aux activités marchandes de transports publics ou privés) : le conducteur ne doit donc pas faire de bénéfices (l'argent qu'il reçoit doit correspondre au partage des frais liés au trajet).

Quelques arguments en faveur du covoiturage :

• Économique : 2070 € : c’est l’économie moyenne réalisée, sur une année, pour une personne effectuant ses trajets domicile-travail (40 km quotidiens) avec un covoitureur.

• Écologique : 1,5 tonne de CO2 : c’est ce que dégage chaque année une voiture de gamme moyenne.

• Convivial : 80 % des conducteurs français roulent seuls dans leur voiture. Déplacez-vous malin : ça ne coûte rien de faire des économies !

Lien / contacts: 

Ce principe collaboratif d'auto-organisation est encouragé, coorganisé ou aidé, pensez à consulter les sites Internet gratuit pour covoiturer :

www.ottoetco.org

www.covoiturage.fr

www.vroomeo-pole-emploipaca.fr

 

 

 

En référence aux travaux de Pierre Bourdieu sur le capital social (et l'habitus), d'aucuns en viennent à parler de capital de mobilité (et d'«habitus mobilitaire»). Un tel capital ne repose pas seulement sur la possession de moyens de transport individuels ou l'accès à des moyens de transport collectifs, mais sur des compétences et des savoir-faire.
La capacité de se déplacer, autrement dit la mobilité, constitue un réel capital. La Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse s’engage valorise les ressources individuelles et collectives du territoire.

Initiatives et innovations

Institut pour la Ville en mouvement
Résumé : Parce que les mobilités ne sont pas qu’une question de transport mais un sujet de société, c’est toute la société qu’il faut observer pour innover 
IVM: recherches et actions internationales, solutions innovantes, partage des connaissances
Liens : www.ville-en-mouvement.com

 

Bibliographie

  • Jacques Attali, L'Homme nomade (Fayard, 2003)
  • Eric le Breton, sociologue, spécialiste de la mobilité : « Bouger pour s'en sortir : mobilité quotidienne et intégration social » « Domicile-Travail : les salariés à bout de souffle »
  • François Ascher, sociologue et économiste urbain vers le principe d'un droit à la mobilité