Financer un permis de conduire

AGEFIPH aides au permis de conduire | Financement

 

L’Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées (AGEFIPH) est un organisme paritaire chargé de l’insertion professionnelle des personnes handicapées dans le secteur privé. Ses ressources considérables provenant des contributions d’entreprises du secteur privé de plus de 20 salariés lui permettent de distribuer de nombreuses aides aux personnes handicapées. Parmi les aides à la mobilité et les aides à la formation des demandeurs d’emploi figurent l’aide au permis de conduire AGEFIPH.

AGEFIPH permis de conduire : les montants

L’aide AGEFIPH permis de conduire de 2012 à 2015 vient financer la formation au permis de conduire pour un montant de 1 000 euros, contre 800 euros d'aide antérieurement. L’aide est portée à 1300 euros en cas de permis aménagé pour la personne handicapée. Sous réserve de modifications en 2016.

AGEFIPH permis de conduire : les conditions

L’aide AGEFIPH permis de conduire est accordée aux personnes handicapées de plus de 18 ans demandeurs d’emplois ou salariés en milieu ordinaire qui souhaite obtenir leur permis de conduire dans un objectif de recherche d’emploi, de conservation d’emploi ou d’évolution dans l’emploi. Il est à noter que la mission de l’AGEFIPH fait que l’organisme n’aide que les personnes rencontrant des difficultés dans leur emploi lié à leur handicap.

Par ailleurs, l’aide AGEFIPH au permis de conduire ne peut pas être attribuée plusieurs fois.

AGEFIPH permis de conduire : le processus de demande d’aide

Les demandes d’aide AGEFIPH permis de conduire peuvent être établies au titre des aides à la mobilité ou des aides à la formation des demandeurs d’emploi. Dans les deux cas, il vous faut d’abord présenter votre demande à votre conseiller Pôle Emploi, Cap Emploi, dans une Mission Locale ou au Service d’appui pour le Maintien de l’Emploi des Personnes Handicapées (SAMEPH) qui vous aidera à rédiger un dossier. Il vous faudra ensuite envoyer le dossier de demande de subvention AGEFIPH permis de conduire à votre délégation régionale de l’AGEFIPH.

En référence aux travaux de Pierre Bourdieu sur le capital social (et l'habitus), d'aucuns en viennent à parler de capital de mobilité (et d'«habitus mobilitaire»). Un tel capital ne repose pas seulement sur la possession de moyens de transport individuels ou l'accès à des moyens de transport collectifs, mais sur des compétences et des savoir-faire.
La capacité de se déplacer, autrement dit la mobilité, constitue un réel capital. La Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse s’engage valorise les ressources individuelles et collectives du territoire.

Initiatives et innovations

Institut pour la Ville en mouvement
Résumé : Parce que les mobilités ne sont pas qu’une question de transport mais un sujet de société, c’est toute la société qu’il faut observer pour innover 
IVM: recherches et actions internationales, solutions innovantes, partage des connaissances
Liens : www.ville-en-mouvement.com

 

Bibliographie

  • Jacques Attali, L'Homme nomade (Fayard, 2003)
  • Eric le Breton, sociologue, spécialiste de la mobilité : « Bouger pour s'en sortir : mobilité quotidienne et intégration social » « Domicile-Travail : les salariés à bout de souffle »
  • François Ascher, sociologue et économiste urbain vers le principe d'un droit à la mobilité