Vous êtes ici

LE MICRO-CREDIT AVEC L'ADIE

L’Adie est présente dans 88 quartiers classés en zone "politique de la ville": 41 antennes permanentes (30% des antennes de l'association), et une quarantaine de points d’accueil réguliers.
Depuis le démarrage de son action dans les quartiers, l’Adie a généré la création ou  le développement de plus de 17 000 entreprises, à travers l'octroi de plus de 33 000 microcrédits. En 2013, 2 589 microcrédits ont été octroyés en zone "politique de la ville" en métropole (soit 24 % de l'activité totale de l'association). Ce chiffre monte à plus de 3 500 si l'on intègre les départements d'Outre-mer.

D'après la dernière étude d'impact réalisée par l'Adie, 12 % des entrepreneurs financés dans les quartiers ont créé au moins 1 emploi en plus de leur propre emploi, et le taux de pérennité des entreprises créées est du même ordre que la moyenne nationale : 72 % à 2 ans, et 56 % au bout de trois ans.

Fichier à télécharger: 

En référence aux travaux de Pierre Bourdieu sur le capital social (et l'habitus), d'aucuns en viennent à parler de capital de mobilité (et d'«habitus mobilitaire»). Un tel capital ne repose pas seulement sur la possession de moyens de transport individuels ou l'accès à des moyens de transport collectifs, mais sur des compétences et des savoir-faire.
La capacité de se déplacer, autrement dit la mobilité, constitue un réel capital. La Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse s’engage valorise les ressources individuelles et collectives du territoire.

Initiatives et innovations

Institut pour la Ville en mouvement
Résumé : Parce que les mobilités ne sont pas qu’une question de transport mais un sujet de société, c’est toute la société qu’il faut observer pour innover 
IVM: recherches et actions internationales, solutions innovantes, partage des connaissances
Liens : www.ville-en-mouvement.com

 

Bibliographie

  • Jacques Attali, L'Homme nomade (Fayard, 2003)
  • Eric le Breton, sociologue, spécialiste de la mobilité : « Bouger pour s'en sortir : mobilité quotidienne et intégration social » « Domicile-Travail : les salariés à bout de souffle »
  • François Ascher, sociologue et économiste urbain vers le principe d'un droit à la mobilité