Vous êtes ici

Les Chantiers de Jeunes

Les chantiers internationaux

Les chantiers rassemblent des jeunes autour d’un projet utile à la collectivité qui dure souvent en moyenne 2 ou 3 semaines. Certains sont organisés à l’étranger. La mission pour laquelle vous partirez peut intervenir dans des domaines extrêmement variés : environnement, éducation, culture et patrimoine, etc.

Vous aurez le plaisir de découvrir la culture du pays, mais aussi de partager cette expérience humainement enrichissante avec des jeunes d’autres nationalités.

Les conditions de départ sont différentes selon chaque chantier : temps de préparation, prise en charge des frais de voyage et de séjour (souvent, vous devrez prendre en charge les frais de voyage et de visa, mais vous serez logé et nourri).

Les chantiers à l’étranger sont plus rarement ouverts aux mineurs, mais certains le sont néanmoins à partir de 16 ans.

Lien / contacts: 

En référence aux travaux de Pierre Bourdieu sur le capital social (et l'habitus), d'aucuns en viennent à parler de capital de mobilité (et d'«habitus mobilitaire»). Un tel capital ne repose pas seulement sur la possession de moyens de transport individuels ou l'accès à des moyens de transport collectifs, mais sur des compétences et des savoir-faire.
La capacité de se déplacer, autrement dit la mobilité, constitue un réel capital. La Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse s’engage valorise les ressources individuelles et collectives du territoire.

Initiatives et innovations

Institut pour la Ville en mouvement
Résumé : Parce que les mobilités ne sont pas qu’une question de transport mais un sujet de société, c’est toute la société qu’il faut observer pour innover 
IVM: recherches et actions internationales, solutions innovantes, partage des connaissances
Liens : www.ville-en-mouvement.com

 

Bibliographie

  • Jacques Attali, L'Homme nomade (Fayard, 2003)
  • Eric le Breton, sociologue, spécialiste de la mobilité : « Bouger pour s'en sortir : mobilité quotidienne et intégration social » « Domicile-Travail : les salariés à bout de souffle »
  • François Ascher, sociologue et économiste urbain vers le principe d'un droit à la mobilité