Permis côtier

Le permis côtier est l'examen minimum pour avoir le droit de manœuvrer un bateau de plaisance dont le moteur dépasse six chevaux.

Description du permis côtier

Le permis côtier permet de naviguer de jour comme de nuit jusqu'à six milles nautiques d'un abri, sans restriction de taille ni de puissance de moteur.

Le permis côtier est ouvert à toute personne âgée de plus de 16 ans. Il est également délivré aux adolescents de plus de 14 ans, sur dérogation spéciale.

Le permis côtier est délivré aux professionnels, comme aux particuliers.

Le passage du permis côtier

Le permis côtier est effectué dans un centre de formation agréé de deux manières différentes :

  • en candidat libre : si le candidat a déjà suivi la formation ;
  • suite à un stage plus ou moins intensif  : délivré par un bateau-école autorisé. Il se déroule, en moyenne, durant dix séances d'une demi-journée.

À savoir : en complément de cette formation, le candidat peut réviser seul, avec l'aide de guides remis par le centre de formation ou disponibles en librairie ou bien encore sur Internet.

Le permis côtier se déroule en deux temps : épreuve théorique et épreuve pratique.

L'épreuve théorique

Le candidat doit répondre à un questionnaire à choix multiple. Ce questionnaire se compose de vingt-cinq questions.

Pour réussir le test, il ne faut pas dépasser quatre erreurs,

Les questions sont basées sur les règles de navigation maritime.

À savoir : après avoir réussi l'épreuve théorique, le candidat dispose de dix-huit mois pour se mesurer à l'épreuve pratique.

L'épreuve pratique

Le candidat doit faire ses preuves à la barre d'un bateau accompagné d'un examinateurIl doit prouver qu'il est capable :

  • d'assurer sa sécurité et celle de ses passagers, d'effectuer une manœuvre de sauvetage,
  • de manœuvrer son navire en toute circonstance (sortie du port, marche arrière, virage, etc.),
  • de respecter les signaux, les balisages et se servir des moyens de communication embarqués.

Pour s'inscrire à un programme de formation au permis côtier, il faut :

  • un certificat médical d'aptitude physique,
  • une demande d'inscription,
  • une photo d'identité récente et non scannée,
  • une photocopie de la carte d'identité,
  • une enveloppe timbrée,
  • deux timbres fiscaux (98 €).

Prix du permis côtier

Le prix du permis côtier avec un forfait de formation avoisine 350 €, sans compter les droits d'inscriptions et le prix des timbres fiscaux.

À savoir : les centres de formation enregistrent environ 90 % de réussite aux examens chaque année.

En référence aux travaux de Pierre Bourdieu sur le capital social (et l'habitus), d'aucuns en viennent à parler de capital de mobilité (et d'«habitus mobilitaire»). Un tel capital ne repose pas seulement sur la possession de moyens de transport individuels ou l'accès à des moyens de transport collectifs, mais sur des compétences et des savoir-faire.
La capacité de se déplacer, autrement dit la mobilité, constitue un réel capital. La Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse s’engage valorise les ressources individuelles et collectives du territoire.

Initiatives et innovations

Institut pour la Ville en mouvement
Résumé : Parce que les mobilités ne sont pas qu’une question de transport mais un sujet de société, c’est toute la société qu’il faut observer pour innover 
IVM: recherches et actions internationales, solutions innovantes, partage des connaissances
Liens : www.ville-en-mouvement.com

 

Bibliographie

  • Jacques Attali, L'Homme nomade (Fayard, 2003)
  • Eric le Breton, sociologue, spécialiste de la mobilité : « Bouger pour s'en sortir : mobilité quotidienne et intégration social » « Domicile-Travail : les salariés à bout de souffle »
  • François Ascher, sociologue et économiste urbain vers le principe d'un droit à la mobilité