Permis CACES

Quel que soit l’engin de chantier ou de levage :

1) L’agent doit suivre une formation pour la conduite en sécurité de l’engin.

2) L’autorité territoriale doit délivrer au travailleur une autorisation de conduite par écrit sur la base de trois critères. Elle concerne une seule catégorie d’engin à la fois.

Cette évaluation, destinée à établir que le travailleur dispose de l’aptitude et de la capacité à conduire le tracteur, prend en compte les trois éléments suivants :

  • a - « Un examen d’aptitude à la conduite réalisé par le médecin de prévention »,
  • b - « Un contrôle des connaissances et du savoir-faire de l’opérateur pour la conduite en sécurité de l’équipement de travail ». Ce contrôle peut se faire par le biais d’un test spécifique organisé par un organisme testeur certifié (*) qui en cas de réussite délivrera un Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité (CACES). L’obtention de ce certificat n’est pas obligatoire mais recommandé afin de s’assurer que l’agent maîtrise l’aspect théorique et pratique pour la conduite d’un engin,
  • c - « Un contrôle des connaissances des lieux de travail et des instructions à respecter sur le ou les sites d’utilisation ».

3) Si l’engin est utilisé sur la route, l’agent est tenu de posséder le permis de conduire adapté à l’engin.

Voici une liste non exhaustive des différents CACES existant relatifs aux engins les plus utilisés en collectivité. Les trois catégories abordées sont :

  • Les chariots et transpalettes
  • Les engins de chantier
  • Les nacelles

LE CACES CHARIOT DE MANUTENTION A CONDUCTEUR PORTE

Suivant l'article R4323-55 du Code du travail, la conduite des équipements de travail servant au levage est réservée aux travailleurs* qui ont reçu une formation adéquate.

D'autre part, les travailleurs doivent être titulaires d'une autorisation de conduite délivrée par le chef d'établissement après  évaluation. Cette évaluation, destinée à établir que le travailleur dispose de l'aptitude et de la capacité à conduire l'équipement pour lequel l'autorisation est envisagée, prend en compte les trois éléments suivants :

  • Un examen d'aptitude réalisé par le médecin du travail,
  • Une connaissance des lieux et des instructions à respecter sur le ou les sites d'utilisation,
  • Un contrôle des connaissances et savoir-faire de l'opérateur : C'est le CACES tel que l'a défini la CNAMTS dans la recommandation R389. Il ne peut être effectué que par un centre d'examen certifié comme ODF. 

LA RECOMMANDATION R 389                              

La recommandation  R 389 concernant la conduite des chariots automoteurs de manutention à conducteur porté donne aux entreprises les moyens pour réaliser l'évaluation des connaissances et de savoir-faire des conducteurs avant de leur délivrer une autorisation de conduite.

*La conduite des chariots de manutention est interdite aux personnes âgées de moins de 18 ans sauf dérogation.

La famille des chariots de manutention à conducteur porté compte 6 catégories :

Catégorie 1 : transpalettes à conducteur porté et préparateurs de commandes au sol, de levée inférieure à 1m. 

Catégorie 2 : chariots tracteurs et à plateau porteur, de capacité inférieure à 6000 kg.

Catégorie 3 : chariots élévateurs en porte-à-faux, de capacité inférieure ou égale à 6000 kg 

Catégorie 4 : chariots élévateurs en porte-à-faux, de capacité supérieure à 6000 kg.

Catégorie 5 : chariots élévateurs à mât rétractable.

 Catégorie 6 : conduite des chariots de toutes catégories, hors activité de production (déplacement, chargement, transfert, maintenance, démonstration, essais…)

CACES PEMP : PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES - NACELLES

Les nacelles les plus répandues sont celles de la catégorie 1B : le panier ne peut être déployé qu’une fois le véhicule stabilisé.

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

En référence aux travaux de Pierre Bourdieu sur le capital social (et l'habitus), d'aucuns en viennent à parler de capital de mobilité (et d'«habitus mobilitaire»). Un tel capital ne repose pas seulement sur la possession de moyens de transport individuels ou l'accès à des moyens de transport collectifs, mais sur des compétences et des savoir-faire.
La capacité de se déplacer, autrement dit la mobilité, constitue un réel capital. La Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse s’engage valorise les ressources individuelles et collectives du territoire.

Initiatives et innovations

Institut pour la Ville en mouvement
Résumé : Parce que les mobilités ne sont pas qu’une question de transport mais un sujet de société, c’est toute la société qu’il faut observer pour innover 
IVM: recherches et actions internationales, solutions innovantes, partage des connaissances
Liens : www.ville-en-mouvement.com

 

Bibliographie

  • Jacques Attali, L'Homme nomade (Fayard, 2003)
  • Eric le Breton, sociologue, spécialiste de la mobilité : « Bouger pour s'en sortir : mobilité quotidienne et intégration social » « Domicile-Travail : les salariés à bout de souffle »
  • François Ascher, sociologue et économiste urbain vers le principe d'un droit à la mobilité