Permis fluvial

Pour naviguer dans les eaux intérieures françaises avec une embarcation de plus de six chevaux, il faut être titulaire du permis fluvial. Ce dernier peut être de deux ordres :

  • le permis plaisance eaux intérieures pour les navires de moins de vingt mètres de long
  • et l'extension grandes eaux intérieures pour les bateaux de plus vingt mètres de long, c'est-à-dire les péniches.

Remarque : les titulaires du permis côtier désirant naviguer également sur les rivières et les lacs n'effectuent que l'épreuve théorique du permis fluvial.

Description du permis fluvial

Le permis plaisance eaux intérieures

Le permis plaisance eaux intérieures est imposé aux conducteurs des embarcations de plus de six chevaux et de moins de vingt mètres de longueur pour pouvoir naviguer sur les canaux, les rivières et les lacs français.

Ce permis est ouvert aux personnes de plus de 16 ans. Il comprend une épreuve théorique et une épreuve pratique.

Pour s'inscrire à l'examen, il faut se rendre dans un bateau-école agréé. Celui-ci se charge des formalités administratives. Il demande à chaque nouveau inscrit de fournir les documents suivant :

  • une demande d'inscription à remplir,
  • une photo d'identité,
  • une photocopie de la carte d'identité,
  • un certificat médical récent,
  • deux timbres fiscaux d'une valeur de 38 € et de 60 €.

L'inscription en candidat libre n'est pas autorisée. Les candidats doivent effectuer un apprentissage théorique et pratique de plusieurs heures.

Le permis plaisance grandes eaux intérieures

Le permis plaisance grandes eaux intérieures permet de naviguer sur une embarcation de plus de six chevaux et de plus de vingt mètres de long. Cet examen est ouvert aux personnes de plus de 18 ans. Il est nécessaire de posséder le permis eaux intérieurespour se présenter à l'examen.

Pour s'inscrire au permis grandes eaux intérieures, il faut se présenter dans un bateau-école agréé et présenter les documents suivants :

  • l'original du permis eaux intérieures,
  • le formulaire Cerfa d'inscription,
  • deux photos d'identité récentes,
  • une photocopie de sa carte d'identité,
  • un timbre fiscal d'une valeur de 38 €,
  • un certificat médical.

Le bateau-école dispense ensuite au candidat une formation de neuf heures minimum, au terme de laquelle son apprentissage est validé.

Le passage du permis fluvial

Le permis plaisance eaux intérieures

Le passage du permis plaisance eaux intérieures se déroule en deux temps :

L'examen théorique : il s'agit d'un QCM de vingt-cinq questions projetées sous la forme d'images ou de textes lus.

  • Le candidat dispose de trente secondes pour répondre à chaque question à l'aide d'un boitier électronique.
  • À la fin de la séance, les réponses sont traitées par ordinateur et les résultats sont communiqués.
  • Pour être reçu, quatre erreurs seulement sont admises.

Remarque : la durée de validité de l'examen théorique est de dix-huit mois.

L'examen pratique : il se déroule tout au long de la formation.

  • Le formateur valide au fur et à mesure les compétences acquises par son élève.
  • Lorsque l'ensemble des chapitres du programme a été abordé et acquis, l'organisme de formation délivre un certificat de réussite.

Remarque : la formation pratique peut débuter avant la validation de l'épreuve théorique. Mais le certificat de réussite ne peut pas être accordé sans avoir réussi cette première étape.

Le programme du permis plaisance eaux intérieures évoque les sujets suivants :

  • les règles de circulation et le connaissance de l'environnement,
  • la signalisation visuelle (balises),
  • la signalisation sonore,
  • la signalétique des bateaux,
  • le moteur, les équipements obligatoires, les règles de sécurité et de prévention.

L'extension grandes eaux intérieures

Le passage de l'extension grandes eaux intérieures est réservé aux titulaires du premier permis.

  • Il s'agit d'une épreuve pratique qui se déroule tout long de la formation à bord d'un bateau de plus de vingt mètres.
  • Le formateur évalue chapitre après chapitre les connaissances acquises par son élève.
  • Au terme de la formation, le bateau-école délivre une attestation de réussite.

À savoir : cette formation peut avoir lieu sur un bateau privé.

Le programme de cette épreuve reprend les points suivant :

  • le passage des écluses,
  • l'accostage en amont et en aval,
  • le demi-tour,
  • les techniques d'amarrage,
  • la mécanique,
  • les règles de sécurité.

En savoir plus : navigation fluviale

Prix permis fluvial

Le passage du permis fluvial coûte 98 € et son extension 38 €.

La formation au passage du permis est d'environ 448 € et la formation à l'extension varie de 800 € à 1 050 €.

En référence aux travaux de Pierre Bourdieu sur le capital social (et l'habitus), d'aucuns en viennent à parler de capital de mobilité (et d'«habitus mobilitaire»). Un tel capital ne repose pas seulement sur la possession de moyens de transport individuels ou l'accès à des moyens de transport collectifs, mais sur des compétences et des savoir-faire.
La capacité de se déplacer, autrement dit la mobilité, constitue un réel capital. La Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse s’engage valorise les ressources individuelles et collectives du territoire.

Initiatives et innovations

Institut pour la Ville en mouvement
Résumé : Parce que les mobilités ne sont pas qu’une question de transport mais un sujet de société, c’est toute la société qu’il faut observer pour innover 
IVM: recherches et actions internationales, solutions innovantes, partage des connaissances
Liens : www.ville-en-mouvement.com

 

Bibliographie

  • Jacques Attali, L'Homme nomade (Fayard, 2003)
  • Eric le Breton, sociologue, spécialiste de la mobilité : « Bouger pour s'en sortir : mobilité quotidienne et intégration social » « Domicile-Travail : les salariés à bout de souffle »
  • François Ascher, sociologue et économiste urbain vers le principe d'un droit à la mobilité