Pilote d'engins blindés

Combattre au sein de l'Armée
Mission: 

La personne est aux commandes d'un char d’assaut. Bien souvent sa mission consiste à neutraliser l’artillerie et les véhicules des adversaires.

Pour remplir ses objectifs elle dispose de tout un arsenal :

- Obus flèche pour transpercer les chars ennemis,

- Obus fumigène pour masquer le champ de vison de l’ennemi, 

- Mitrailleuse…

Formation: 
  • Formation générale initiale de trois mois pour acquérir les bases du métier de soldat.e.
  • Formation de spécialiste initiale en régiment. Le.la combattant.e en infanterie sur engin blindé est affecté.e dans des régiments qui peuvent être aussi à environnement aéroporté (sous réserve d’avis médical), de montagne ou à vocation outre-mer (troupes de marine) ;
  • Evolution tout au long du parcours : montée en grade, acquisition de nouvelles qualifications, possibilité de réorientation, acquisition d’un savoir-être valable pour la vie en sus des savoir-faire ;
  • Formation d’adaptation ou aide de l’Armée de Terre à la reconversion possible à compter de 4 ans.

 

Lien / contacts: 

En référence aux travaux de Pierre Bourdieu sur le capital social (et l'habitus), d'aucuns en viennent à parler de capital de mobilité (et d'«habitus mobilitaire»). Un tel capital ne repose pas seulement sur la possession de moyens de transport individuels ou l'accès à des moyens de transport collectifs, mais sur des compétences et des savoir-faire.
La capacité de se déplacer, autrement dit la mobilité, constitue un réel capital. La Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse s’engage valorise les ressources individuelles et collectives du territoire.

Initiatives et innovations

Institut pour la Ville en mouvement
Résumé : Parce que les mobilités ne sont pas qu’une question de transport mais un sujet de société, c’est toute la société qu’il faut observer pour innover 
IVM: recherches et actions internationales, solutions innovantes, partage des connaissances
Liens : www.ville-en-mouvement.com

 

Bibliographie

  • Jacques Attali, L'Homme nomade (Fayard, 2003)
  • Eric le Breton, sociologue, spécialiste de la mobilité : « Bouger pour s'en sortir : mobilité quotidienne et intégration social » « Domicile-Travail : les salariés à bout de souffle »
  • François Ascher, sociologue et économiste urbain vers le principe d'un droit à la mobilité